Stages pratiques en Suisse

PROCÉDURE

Procédure de validation des stages pratiques effectués en Suisse:

  • 6 mois avant le stage et d’entente avec son doyen, l’apprenti ou l’étudiant sollicite une entreprise et expose les compétences qu’il doit acquérir pendant le stage
  • L’entreprise désigne un responsable de stage et définit le cahier des charges du stage • L’enseignant responsable valide le cahier des charges
  • Pendant le stage, la personne en formation tient à jour un journal de bord et établit un rapport de stage.
  • L’entreprise encadre le stagiaire, évalue son travail et délivre un certificat de travail • L’enseignant visite au moins 1 fois le stagiaire pendant le stage
  • A son retour de stage, la personne en formation présente son rapport à sa classe et à ses enseignants
  • L’évaluation porte sur les compétences humaines et techniques, ainsi que sur la qualité du rapport et de sa présentation.

Ces notes interviennent dans la procédure de promotion et conditionnent la poursuite de la formation. La procédure est supervisée par le doyen de la filière de formation concernée.

Il est de coutume que les stages pratiques soient rétribués par les entreprises. Le montant correspond approximativement au salaire mensuel d’un apprenti de 3e ou de 4e année en entreprise. Le cas échéant, le salaire est versé directement au stagiaire, sans passer par le CPNV. Le doyen est à disposition des personnes concernées en cas de question particulière.

Bourse vaudoise

Dans la mesure où les bourses européennes sont destinées exclusivement à la couverture de frais non reconnus par l’Office cantonal des bourses d’études et d’apprentissage, les montants alloués ne seront pas pris en charge dans le calcul du droit à la bourse.

En d’autres termes, si vous êtes déjà au bénéfice d’une bourse du Canton de Vaud, celle-ci peut continuer pendant la durée de votre stage à l’étranger.

Pour plus d’informations, consulter le site http://www.vd.ch/ocbe ou contacter l’Office des bourses d’études et d’apprentissage

Stages internationaux

Les stages pratiques à l’étranger présentent deux atouts majeurs dans un monde globalisé: employabilité renforcée pour les ex-stagiaires et compétitivité accrue pour leurs futurs employeurs.

Vous voulez améliorer votre CV et réussir votre entrée dans le marché du travail ? 

Effectuez un stage pratique en Europe pendant votre formation au CPNV. Ce stage fait partie intégrante de votre cursus. L’évaluation effectuée pendant le stage est reconnue par le CPNV. Vous ne perdez donc pas de temps par rapport à vos camarades de classe.

Avantages par rapport aux stages effectués en Suisse : outre la possibilité d’effectuer un stage dans une autre langue (mais il est aussi possible d’effectuer un stage en pays ou région francophone), le stage à l’étranger permet de découvrir de nouveaux aspects culturels et sociaux, sur la place de travail comme pendant les loisirs.

Vous voulez renforcer la compétitivité internationale ou le multiculturalisme de votre entreprise ? 

Engagez des personnes qui ont effectué un stage pratique à l’étranger : ces futurs collaborateurs vous feront bénéficier de leur ouverture professionnelle, culturelle et sociale acquises pendant leur formation et en particulier pendant leur stage.

Stages en dehors de l’Europe

Les stages en dehors des pays européens sont possibles, mais ne sont toutefois pas au bénéfice de bourses. Ils peuvent néanmoins être organisés par les personnes en formation grâce à leur réseau personnel.

La place de stage doit être validée au préalable par le doyen de la filière de formation et par le directeur du CPNV. Critères : aptitude à former de l’organisation d’accueil, contenu du stage en adéquation avec le programme de formation, aspects organisationnels et logistiques.

La logistique d’un stage hors de l’Europe doit être prise en charge complètement par le futur stagiaire: logement, poste de travail pour le téléenseignement, surveillance des tests effectués à distance par le CPNV, etc).

Si vous êtes en formation au CPNV et que cette formule individuelle vous intéresse, contacter votre doyen pour connaître les conditions particulières.

Conditions d’éligibilité

Selon décision du Conseil de l’Union européenne :

  • Le candidat à un stage en Europe doit disposer de la nationalité suisse ou d’un permis C
  • Un stage Leonardo (apprentis) doit durer entre 2 et 39 semaines
  • Un stage Erasmus (étudiants en Ecole Supérieure) doit durer entre 3 et 12 mois

Le CPNV a fixé les conditions supplémentaires suivantes :

  • Etre majeur au moment du début du stage
  • Satisfaire les conditions de promotion interne du CPNV avant le stage
  • Avoir de solides bases scolaires (en particulier pour les branches qui seront enseignées à distance pendant le stage) et de bonnes connaissances (niveau B1) dans la langue de stage souhaitée
  • Avoir démontré un comportement exemplaire au cours de sa formation au CPNV : ponctualité, attitude professionnelle, etc.
  • Faire preuve de motivation, d’autonomie et d’aisance dans les contacts sociaux

Les dates et durée de stage sont fixées par le doyen des filières de formation.

Dispositifs de soutien

  • Financièrement: dans la limite des disponibilités du fonds d’aide aux étudiants (et sans engagement pour les années futures), le CPNV offre une bourse complémentaire aux stagiaires Erasmus afin que le niveau de la bourse Erasmus atteigne le niveau de la bourse Leonardo pour le pays considéré.
    Motifs: les stagiaires Erasmus sont déjà des professionnels, titulaires d’un CFC, et leurs stages sont tout aussi orientés vers la pratique que les stages Leonardo.
  • Télé-enseignement (pour les branches se prêtant au travail individuel) : les moyens de communications utilisés sont des plateformes internet et des utilitaires comme Skype. Le CPNV met le temps nécessaire à disposition des enseignants pour adapter voire créer de nouveaux supports de cours adaptés à ces moyens de communication.
  • Visite de stage : dans la mesure du possible, une visite est organisée pendant la durée du stage.

A cela s’ajoute le suivi logistique assuré par SOL (voir ci-après).

Programmes européens

Depuis le 1er janvier 2011, la Suisse participe de manière directe aux programmes européens pour l’éducation et la formation tout au long de la vie.

Références européennes :

  • http://ec.europa.eu/llp
  • http://ec.europa.eu/education/lifelong-learning-programme

Références suisses :

  • http://www.sbfi.admin.ch/index.html?lang=fr

le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation,

  • http://www.chstiftung.ch/

la Fondation ch pour la collaboration confédérale,

  • http://www.ch-go.ch/

le centre suisse de compétence pour les échanges et la mobilité de la Fondation ch

Dans ce cadre, le CPNV propose des stages pour ses apprentis en formation duale ou en Ecole de Métiers et pour ses étudiants en Ecole Supérieure.

Les programmes européens de mobilité qui nous intéressent sont les suivants :

  • Le programme Leonardo da Vinci pour les apprentis en formation en entreprises (dual) ou en Ecole de Métiers (plein temps).

Référence : http://ec.europa.eu/education/lifelong-learning-programme/ldv_fr.htm

  • Le programme Erasmus pour les étudiants en Ecole Supérieure.

Référence : http://ec.europa.eu/education/erasmus/placement_fr.htm

Grâce à ces programmes, le stagiaire peut bénéficier d’une bourse qui couvre les frais supplémentaires dus au séjour à l’étranger.

Les programmes européens de mobilité sont ouverts :

  • Aux 27 Etats-membres
  • À l’Islande, au Liechtenstein, et à la Norvège (pays AELE-EEE, c’est à dire pays membres de l’Association européenne de libre échange et appartenant également à l’Espace économique européen)
  • À la Turquie et à la Croatie
  • Et à la Suisse

Pour plus de détails se référer aux sites internet susmentionnés

Bourses européennes

PDF

Procédure de candidature

  • En novembre de chaque année, des séances d’information sont organisées (avec des témoignages d’anciens stagiaires),
  • En janvier, les personnes intéressées doivent remettre une déclaration d’intention de mobilité.
  • Sur la base du nombre de déclarations d’intention et en accord avec la direction du CPNV, l’association SOL dépose les projets de mobilité auprès de notre agence nationale.
  • En mars, les candidats sont invités à un entretien avec une personne de SOL, le doyen et le directeur adjoint responsable d0es «Relations externes, développement et promotion» du CPNV. Des mesures d’appuis sont décidées si le niveau linguistique est insuffisant (B1 minimum). Le directeur du CPNV valide les dossiers.
  • Dès que l’agence nationale donne son accord avec les projets de mobilité, SOL prend contact avec les entreprises et avec les futurs stagiaires pour établir un dossier complet en ligne (avec leur CV Europass et autres informations personnelles).
  • Un cahier des charges définit le contenu technique du stage pratique. SOL établit ensuite une convention de stage avec l’entreprise ou l’organisme d’accueil.

Pour le reste, la procédure est analogue à celle en vigueur pour les stages en Suisse.

Très important : jusqu’au début du stage, chaque candidature coûte au CPNV l’équivalent de plusieurs mois de bourse (pour que les démarches aient du sens, un stage effectué dans le cadre d’un programme européen de mobilité ne devrait donc pas durer moins d’un mois). Dès lors que le CPNV engage des frais, il importe que le candidat n’entreprenne aucune démarche parallèle pour trouver une place de stage en Suisse. Et ceci même si les dernières confirmations arrivent tardivement. 

Si pour une raison impérieuse, le stage en Europe ne pouvait pas avoir lieu, le CPNV s’engage à proposer une autre place de stage en Suisse. 

Si le niveau de langue est insuffisant avant d’effectuer un stage (voir §4 de la procédure décrite ci-dessus) : le CPNV organise chaque semaine des cours d’appui à la carte. Ces cours sont gratuits et ont lieu pendant les heures d’ouverture de l’école (heures creuses).

En général, la participation aux cours d’appui est facultative. La direction du CPNV peut néanmoins imposer au candidat de suivre les cours d’appui avant de commencer son stage pratique. Nous recommandons également de suivre des cours complémentaires de langue sur place, avant le démarrage du stage. Les cours à l’étranger sont à la charge du stagiaire.

Remarque: la langue n’est pas le seul objectif de mobilité. En effet, il est possible d’effectuer un stage en pays ou région francophone.

Statistique de mobilité

2012_stages_statistiques

CPNV et collaborateurs

  • Valoriser les formations professionnelles certifiées conformément aux ordonnances fédérales suisses
  • Grâce aux stages pratiques à l’étranger, contribuer à l’acquisition par les personnes en formation des compétences requises pour la réussite de leur diplôme . Les entreprises sont associées à la définition et à la réalisation des programmes de stage en lien avec les plans de formation.
  • Introduire des retours d’expériences internationales dans les cursus et aider à adapter les programmes d’études (sur le plan fédéral) aux nécessités du marché du travail
  • Grâce au télé-enseignement, mobiliser nos capacités d’innovation liées aux TIC et aux autres nouvelles technologies. Concrètement: développement de plateformes et de nouveaux cours, renforcement des débits de ligne, etc.). Le 30 avril 2013, Michel Tatti, directeur du CPNV a été invité à participer au CEDE Opening (http://moocs.epfl.ch/cede-inauguration) dans le cadre du projet MOOCs (« massive open online courses ») lancé par l’EPFL de Lausanne.
    Le CPNV est partenaire de longue date du Centre de recherche et appui pour la formation et ses technologies (CRAFT) qui abrite le Center for Digital Education (CEDE).
  • Contribuer à la formation continue des enseignants en soutenant les visites de stage et les échanges de personnel.

Stratégie internationale du CPNV

  • Offrir aux personnes en cours de formation des possibilités de mobilité intégrées aux plans d’étude, tant sur le plan des compétences que sur le plan de la durée de formation: le stage n’occasionne pas de prolongement de la durée de formation.
  • Pour les filières à plein temps, tous les élèves partent en stage pendant la même période. Les stages à l’étranger sont donc un plus (sur le plan professionnel, culturel et social) par rapport aux stages effectués en Suisse.
  • Les programmes de mobilité doivent contribuer à l’acquisition de compétences pratiques et à enrichir le CV des personnes en formation en vue d’une intégration réussie sur le marché du travail. Le directeur adjoint responsable des relations extérieures rencontre chaque année l’office régional du chômage afin de connaître la situation des diplômés du CPNV sur le marché de l’emploi.
  • Les partenaires sont choisis en fonction de leurs domaines d’activités et des compétences professionnelles que les stagiaires pourront acquérir sur place. Des visites préparatoires sont organisées (exemple : en Avril 2013 en Angleterre et en Juin 2013 en Irlande du Nord).
  • Comme l’Allemagne et l’Autriche, la Suisse intéresse de nombreux pays en raison de l’excellence de sa formation professionnelle (qui contribue à une situation économique privilégiée). Les programmes européens de mobilité constituent de ce point de vue une excellente opportunité d’échanges de pratiques entre les partenaires.
  • La stratégie de mobilité du CPNV se concentre sur l’UE, afin de bénéficier des bourses correspondant aux programmes européens.

SOL

SOL gère trois projets de mobilité en Europe :

  • Leonardo Mobility IVT – European Mobility of Bobst Group Apprentices (en partenariat avec Bobst SA et le CPNV)
  • Leonardo Mobility IVT – Pool Mobilité Média et Technique (en partenariat avec le CPLN, le CPNV, l’EMF et l’ETML)
  • Leonardo Mobility PLM – Young Swiss Talent on the move (en partenariat avec le SECO)
  • Erasmus SMP – Esasmus SMP CPNV (en partenariat avec le CPNV)

Le CPNV attend que d’autres Ecoles Supérieures adhèrent au programme de mobilité Erasmus pour créer un consortium ad hoc.

Chaque projet doit être validé au préalable par l’agence nationale suisse (http://www.ch-go.ch/)

Prestations de SOL

Forts d’une vingtaine d’années d’expérience dans la conduite de projets et dans l’organisation de stages pratiques à l’étranger, SOL offre des conseils et des outils pour mieux répondre aux besoins liés à l’internationalisation et à l’intensification des échanges entre des partenaires de différents horizons (écoles, entreprises, associations, organisations du monde du travail).

Domaines d’expertise :

  • Gestion de projets
  • Mise en réseau
  • Préparation au stage
  • Capitalisation de l’expérience acquise

Solutions

  • Information et conseil sur les stages
  • Ingénierie de projet
  • Préparation au stage et appui logistique
  • Accompagnement et suivi du stage
  • Coaching individuel ou de groupe

Valeur ajoutée

Une expertise et un professionnalisme reconnu dans le domaine

  • Un accompagnement individualisé et adapté aux besoins des organisations
  • Des processus répondant aux critères de qualité européens
  • Un solide réseau de partenaires dans 31 pays d’Europe
  • Des ateliers sur mesure favorisant l’apprentissage par l’action
  • Des prix concurrentiels

Rapport avec le CPNV

Le CPNV bénéficie ainsi de l’expertise d’une association sans but lucratif, permettant d’offrir des prestations ad hoc à ses apprentis et étudiants, avec un minimum de ressources administratives internes.

Répartition des rôles entre le CPNV et SOL :

  • Le CPNV (le doyen de la filière de formation) gère les aspects techniques du stage : cahier des charges, téléenseignement, évaluation du stage, etc.
  • L’association SOL travaille en soutien pour toutes les questions organisationnelles et logistiques liées au stage : demandes de bourses, recherches de places de stage (grâce au réseau de SOL), information des parents (ensemble avec le CPNV), préparation au stage, reporting, etc.

Dans la mesure du possible, une visite de stage est organisée d’entente entre le CPNV et SOL.

Ayant confiance en SOL

  • Bobst SA
  • Colas Suisse SA
  • GCC Technology and Processes SA
  • GoldenNet SA
  • ToutLeContenu.com Sàrl
  • Union suisse des arts et métiers
  • Universités de Fribourg, Genève, Lausanne et Neuchâtel
  • Ecole des métiers de Fribourg
  • Centre professionnel du Nord vaudois
  • CFPT Genève
  • Associations et ONG

Témoignages

Mademoiselle Amina HASANOVIC, apprentie en 3e année (au moment du stage) en Médiamatique au CPNV à Sainte-Croix a effectué un stage de cinq mois et demi auprès de « The Gallery at 94 » à Londres.

vidéo

Vous trouverez d’autres témoignages sur http://www.ch-go.ch/ qui est une plateforme créée par l’agence nationale suisse pour les échanges et la mobilité.
Référence : http://www.chstiftung.ch/fr/echanges-mobilite/