Précarité menstruelle

Article du 4 mars 2022

La lutte contre la précarité menstruelle est aujourd’hui une question de santé publique. Le CPNV d’Yverdon s’y engage en participant au programme cantonal de l’unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire. Depuis quelques jours, 7 distributeurs de protections menstruelles bio sont à disposition des élèves.  Ce projet s’inscrit ainsi dans la durabilité.

Que pensez d’une société qui taxe ces protections (TVA 7,7 %) comme des produits cosmétiques ? Pourquoi certains se questionnent sur la pureté du sang des règles et et pas sur celles des saignements de nez. Les dernières études parlent de 10 % des femmes en âge de procréer touchées par l’endométriose, comment expliquer que des gynécologiques considèrent encore cette maladie comme des règles douloureuses et que peu de recherches médicales se pensent sur des solutions de traitement. Au travers des cultures, quelles places ont les règles ?

Du 7 au 11 mars, les élèves auront la possibilité d’échanger sur ces questions et bien d’autres avec des spécialistes, tels que PROFA, ou  l’ASSOCIATION FOR WOMXN, PERIOD. Seront aussi présentes,  3 étudiantes qui se sont penchées sur la question de l’endométriose pour le travail de maturité.

Partager cette page