Présentation de nos formations

Le Centre professionnel du Nord vaudois (CPNV) propose différentes formations professionnelles, conduisant à l’obtention, en deux ans, d’une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) et, en trois ou quatre ans, d’un certificat fédéral de capacité (CFC).Cinq de ces apprentissages sont effectués à plein temps, en école. Pour ceux-ci, le CPNV dispense l’enseignement des branches pratiques et théoriques.Les douze autres formations se déroulent en mode dual (en entreprise). Le CPNV est chargé des cours professionnels théoriques durant un à deux jours par semaine, les branches pratiques étant dispensées par l’entreprise formatrice de l’apprenant trois à quatre jours par semaine.

Certains apprentissages à plein temps peuvent être réalisés en deux ans par les porteurs d’un titre gymnasial (maturité ou diplôme), dans le cadre d’une formation professionnelle accélérée (FPA ou FIR).

Les titulaires d’une maturité gymnasiale peuvent effectuer une année de stage, composée de modules complémentaires techniques (MCT), afin d’entrer sans examen dans certaines filières de la HEIG-VD

 

Il est également possible de suivre des cours permettant d’obtenir une maturité professionnelle pendant ou après l’apprentissage.

Le préaprentissage s’adresse plus particulièrement aux adolescents qui ont achevé leur scolarité obligatoire mais ne peuvent commencer une formation professionnelle du fait de difficultés personnelles, de retards scolaires ou de handicaps.

Enfin, le CPNV offre aux détenteurs d’un CFC technique trois formations leur permettant de se perfectionner professionnellement et d’acquérir en deux ans un diplôme de technicien ES.


Pour faciliter la lecture du contenu de notre site, le masculin est utilisé en lieu et place des deux genres.

Préapprentissage

Au terme de leur scolarité obligatoire, certains adolescents, gênés par un retard scolaire, ne sont pas encore aptes à commencer une formation professionnelle.

Le Centre professionnel du Nord vaudois propose à ces jeunes d’entreprendre, en une année, un préapprentissage qui leur permettra d’acquérir les compétences nécessaires pour commencer une formation professionnelle initiale. Les lacunes scolaires y sont comblées et des activités pratiques préparent les jeunes aux exigences du monde du travail.Les parents ou le représentant légal du candidat au préapprentissage doivent prendre contact avec l’Office cantonal d’orientation scolaire et professionnelle (OCOSP).Le préapprentissage fait l’objet d’un contrat qui doit être approuvé par l’autorité cantonale. Le pré-apprenti bénéficie par analogie du statut d’apprenti (allocations familiales, rémunération, vacances, horaires, etc.).

Le CPNV propose des classes de préapprentissage pour les domaines suivants :

  • Assistant Socio-Educatif (ASE)
  • Assistant en Soins et Santé Communautaire (ASSC)
  • Gestionnaire en intendance
  • Automaticien
  • Electronicien
  • Informaticien + médiamaticien (classe commune)
  • Polymécanicien

Assistant Socio-éducatif / Assistant en Soins et Santé CommunautaireBrochure descriptive

Le préapprenti en ASE-ASSC au CPNV suit une journée de cours par semaine et travaille dans son institution pendant les 4 autres jours. Il est au bénéfice d’un contrat de Pré-Apprentissage qui peut se conclure, à la fin de l’année, par la signature d’un contrat de CFC dans la même institution.

L’inscription à cette formation ne peut pas être renouvelée deux années de suite.

Pour l’année scolaire 2017-2018, les cours de préapprentissage ASE/ASSC auront lieu le mardi.

Descriptif métier

Signature d’un contrat d’apprentissage dans l’institution qui accueille le préapprenti ou dans une autre.

Descriptif formation

A raison d’une journée par semaine, le préapprenti suit des cours dans des branches professionnelles et générales. Pour plus de détails, vous pouvez télécharger le descriptif de la formation présenté sous forme de Carte mentale.

Formations en école

Il est possible d’effectuer une formation à plein temps en école de métiers. Dans ce cas, le CPNV dispense non seulement les cours théoriques, mais aussi la formation pratique du métier. L’avantage d’un tel système est qu’il garantit la cohérence de l’enseignement d’une profession.

Les apprenants effectuent leur formation professionnelle selon un système scolaire : ils ne touchent pas de salaire, mais sont intégrés à une classe et bénéficient des mêmes horaires et vacances qu’à l’école obligatoire, ainsi que de voyages d’études et de programmes sportifs variés. La transition entre scolarité obligatoire et formation professionnelle s’effectue donc de façon progressive. Pour certaines professions, des stages en entreprises sont inclus dans la formation.

Métiers concernés

La formation professionnelle en école est disponible pour les métiers suivants :

AutomaticienBrochure descriptive

L’automaticien est le spécialiste des machines automatisées. Il monte, ins­talle, met en service, entretient et dépanne des robots industriels, des appa­reils électriques et des installations telles que chaînes de montage, pompes, ventilateurs, bras mécanisés et robots industriels.

Ses connaissances dans de nombreux domaines (automates program­mables, électricité, électronique, mécanique, hydraulique, pneumatique) lui permettent de trouver les meilleures solutions pour régler les automates de commande de manière optimale.

Il est souvent chargé de mener à bien des projets aux côtés de divers spécialistes de la technologie des procédés industriels.

Descriptif métier

Tous les secteurs de l’industrie nécessitent l’automatisation de certaines tâches.

Les perspectives d’emploi d’un automaticien sont donc nombreuses, et dans des secteurs extrêmement variés : machines, chimie, alimentaire, distribution d’énergie, transports, par exemple.

Les possibilités de perfectionnement d’un automaticien CFC sont les suivantes:

  • Maturité professionnelle « Technique, architecture et sciences de la vie »
  • Brevet fédéral
  • Diplôme de technicien ES
  • Ingénieur HES (Bachelor of Science)
  • Raccordement possible aux EPF et Universités

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site d’Yverdon-les-Bains.

Elle dure quatre ans à plein temps pour les classes CFC (dont un stage de quelques mois en entreprise lors de la dernière année) avec ou sans matu­rité professionnelle intégrée.

Les titres obtenus sont les suivants :

  • Certificat fédéral de capacité (CFC) d’automaticien
  • Maturité professionnelle (MP) « Technique, architecture et sciences de la vie » si la formation correspondante a été suivie.

La formation d’automaticien peut s’effectuer selon différents itinéraires:

  • Voie CFC (certificat fédéral de capacité) 

Il s’agit de la formation «classique» qui permet d’obtenir le CFC d’automaticien.

  • Voie MPT (maturité professionnelle technique) 

En plus du cursus CFC, les apprenants suivent des cours conduisant à l’obtention d’une MPT, titre fédéral qui permet d’entrer dans une Haute Ecole Spécialisée (HES).

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Etre libéré de l’école obligatoire.
  • Soumettre un dossier personnel.
  • Si le nombre de candidats est supérieur au nombre de places dispo­nibles, les candidatures sont examinées sur la base des éléments sui­vants : un concours d’entrée, un entretien personnalisé et un dossier de candidature.
Disciplines enseignées Nb périodes
Mathématiques 140
Informatique 80
Techniques de travail 20
Physique 160
Anglais technique 160
Technique des matériaux et de dessin 160
Électrotechnique et électronique 280
Automatisation 280
Projets interdisciplinaires 160
Culture générale 480
Sport 240
Total 2160

Électronicien

L’électronicien est le spécialiste des dispositifs de commande électroniques, qu’il se charge d’installer, de mesurer, d’exploiter et de réparer. A l’affût des nouvelles technologies, l’électronicien maîtrise la programmation d’appa­reils électroniques industriels, domotiques ou embarqués (robots, interface entre machine et PC, tablette ou smartphone, …).

Son travail est extrêmement varié et dépend de la spécialité de l’entreprise qui l’emploie. Il est souvent amené à collaborer avec d’autres professionnels dans le cadre de projets d’envergure. Il pratique un métier qui évolue en per­manence.

Descriptif métier

L’électronique est une formation de base très complète qui ouvre des portes dans de nombreux domaines : plusieurs métiers de l’informatique, télécom­munications, instruments médicaux, gestion de l’énergie, électroménager, aéronautique.

L’électronicien est donc indispensable dans de très nombreux secteurs de l’industrie et des services.

Les possibilités de perfectionnement d’un électronicien CFC sont les suivantes:

  • Maturité Professionnelle « Technique, architecture et sciences de la vie »
  • Diplôme de technicien ES
  • Ingénieur HES (Bachelor of Science)
  • Brevet fédéral d’ingénieur du son
  • Raccordement possible aux EPF et Universités

La formation d’électronicien est particulièrement adaptée comme forma­tion préalable à des études HES techniques.

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site d’Yverdon-les-Bains.

Elle dure, pour les classes CFC, avec ou sans maturité professionnelle inté­grée, quatre années à plein temps (dont la dernière peut s’effectuer sous la forme d’un stage en entreprise).

Les titres obtenus sont les suivants :

  • Certificat fédéral de capacité (CFC) d’électronicien
  • Maturité professionnelle (MP) « Technique, architecture et sciences de la vie » si la formation correspondante a été suivie.

La formation d’électronicien peut s’effectuer selon différents itinéraires:

  • Voie CFC (certificat fédéral de capacité) 

Il s’agit de la formation «classique» qui permet d’obtenir le CFC d’électronicien.

  • Voie MPT (maturité professionnelle technique) 

En plus du cursus CFC, les apprenants suivent des cours conduisant à l’obtention d’une MPT, titre fédéral qui permet d’entrer dans une Haute Ecole Spécialisée (HES).

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Etre libéré de l’école obligatoire.
  • Soumettre un dossier personnel.
  • Si le nombre de candidats est supérieur au nombre de places dispo­nibles, les candidatures sont examinées sur la base des éléments sui­vants : un concours d’entrée, un entretien personnalisé et un dossier de candidature.
Disciplines enseignées Nb périodes
Mathématiques 140
Informatique 80
Techniques de travail 20
Physique 160
Anglais technique 160
Technique des matériaux et de dessin 80
Électrotechnique 280
Electronique analogique 320
Electronique numérique 160
Programmation informatique 200
Projets interdisciplinaires 80
Culture générale 480
Sport 240
Total 2400

InformaticienBrochure descriptive

L’informaticien est le spécialiste des ordinateurs et des réseaux. Il pratique un métier actuel, diversifié et en constante évolution.

Il conçoit, développe, réalise, programme, intègre, installe et met en service des systèmes et des applications informatiques. Il s’occupe du matériel et du logiciel des ordinateurs individuels ou reliés à un réseau, ainsi que des systèmes de saisie et de transmission de données informatiques (Internet, par exemple).

Dans le cadre de projets, il collabore avec d’autres professionnels de la branche. Il est souvent amené à former et à soutenir les utilisateurs d’ordinateurs au sein d’une entreprise.

En tant que généraliste, l’informaticien se situe à l’intersection des professions du domaine technique et du domaine commercial et administratif.

Film de présentation.

Descriptif métier

A l’heure actuelle, il n’existe (presque) pas une entreprise qui ne soit informatisée.

L’informaticien peut donc exercer ses compétences dans des secteurs extrêmement variés: entreprises de fabrication, de montage et d’installation de systèmes informatiques, sociétés de vente et de maintenance de logiciels, industries, sociétés de service, institutions et administrations.

Il se spécialise, selon ses goûts, dans le support informatique (conseil aux utilisateurs), le développement et la programmation, l’installation et la maintenance ou la gestion de réseaux, ou conserve un profil généraliste.

La formation d’informaticien permet d’envisager les perfectionnements suivants :

  • Maturité professionnelle technique (MPT) post-CFC (un an à plein temps)
  • Diplôme de technicien ES (Ecole Supérieure) à Sainte-Croix, option « Développement d’application » ou « Système »
  • Brevet fédéral, sous forme de modules (formation en emploi)
  • Diplôme fédéral, sous forme de modules, (formation en emploi)
  • Diplôme d’ingénieur HES (Haute Ecole Spécialisée) en informatique logicielle, en informatique industrielle ou en informatique de gestion
  • Diplôme d’ingénieur EPF (Ecole polytechnique fédérale)

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site de Sainte-Croix.

Elle dure quatre années (dont une année avec 2 stages en entreprise) en voie CFC ou CFC+MPTi, ou deux ans dans le cadre d’une formation professionnelle accélérée (FPA).

Les titres obtenus sont les suivants:

  • CFC (certificat fédéral de capacité) d’informaticien
  • MPT (maturité professionnelle technique) si la formation correspondante a été accomplie avec succès

La formation d’informaticien peut s’effectuer selon différents itinéraires:

  • Voie CFC (certificat fédéral de capacité) 

Il s’agit de la formation «classique» qui permet d’obtenir le CFC d’informaticien.

  • Voie MPT (maturité professionnelle technique) 

En plus du cursus CFC, les apprenants suivent des cours conduisant à l’obtention d’une MPT, titre fédéral qui permet d’entrer dans une Haute Ecole Spécialisée (HES).

  • Voie FPA (formation professionnelle accélérée) 

Destinée aux possesseurs d’un titre gymnasial (maturité ou diplôme), cette voie permet d’obtenir le CFC d’informaticien en deux ans et garantit l’accès à une HES.

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Etre libéré de l’école obligatoire
  • Soumettre un dossier personnel
  • Si le nombre de candidats est supérieur au nombre de places disponibles, un concours d’admission est organisé
  • Tous les candidats ayant obtenus un nombre de points suiffisants sont invités à participer à un entretien personnel
Disciplines enseignées Nb périodes
Compétences en informatique (Modules et cours interentreprises) 1000
Modules pratiques CPNV 1000
Projets personnels ou de groupe 400
Mathématiques 120
Anglais technique 200
Sciences naturelles 120
Économie et droit 160
Culture générale 480
Sport 280
Total 3760

MédiamaticienBrochure descriptive

Le médiamaticien est un généraliste possédant des compétences dans quatre domaines : le multimédia, l’informatique, le commerce et le marketing. Il-elle pratique un métier à la fois créatif, commercial et technique, et en constante évolution.

Au service des entreprises, il analyse les besoins de leur clientèle et du marché en matière de communication et de multimédia, puis développe des solutions sur mesure (site Web, étude de marché, publicités, logos, supports de communication, etc.).

Il est capable de gérer les activités commerciales et le parc informatique d’une petite entreprise. L’étendue de ses domaines de compétences lui permet de gérer des projets complexes, de s’adapter aux nouvelles technologies et de collaborer avec de nombreux professionnels.

Descriptif métier

La diversité de ses compétences permet au médiamaticien de s’intégrer à merveille dans n’importe quelle PME et d’y effectuer le travail de plusieurs spécialistes. Ses facultés d’apprentissage et son ouverture d’esprit lui donnent la possibilité de se spécialiser dans un de ses quatre domaines de formation, selon les besoins de la société qui l’emploie ou de ses propres clients.

La formation de médiamaticien permet d’envisager les perfectionnements suivants :

  • Maturité Professionnelle Technnique (MPT) ou Commerciale (MPC)
  • Etudes de technicien ES (Ecole Supérieure)
  • Etudes d’ingénieur HES (Haute Ecole Spécialisée)
  • Etudes d’ingénieur HEG (Haute Ecole de Gestion)
  • Etudes d’arts graphiques à l’ECAL
  • Ecoles SAWI, POLYCOM, ERACOM
  • CMS, raccordement à l’EPFL
  • Raccordement à l’université

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site de Sainte-Croix.

Elle dure quatre ans et comporte deux stages de six mois en entreprise pour les voies CFC et MPT intégrée, deux ans pour les voies FPA.

Les titres obtenus sont les suivants:

  • Certificat fédéral de capacité (CFC) de médiamaticien
  • Maturité professionnelle commerciale (MPC) si la formation correspondante a été suivie

La formation de médiamaticien peut s’effectuer selon différents itinéraires:

  • Voie CFC (certificat fédéral de capacité) 

Il s’agit de la formation «classique» qui permet d’obtenir le CFC de médiamaticien.

  • Voie MPC (maturité professionnelle commerciale) 

En plus du cursus CFC, les apprenants suivent des cours conduisant à l’obtention d’une MPC, titre fédéral qui permet d’entrer dans une Haute Ecole Spécialisée (HES).

  • Voie FPA (formation professionnelle accélérée) 

Réservée aux possesseurs d’un titre gymnasial (éventuellement d’un CFC), cette voie permet d’obtenir le CFC de médiamaticien en deux ans.

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Etre libéré de l’école obligatoire
  • Soumettre un dossier personnel
  • Si le nombre de candidats est supérieur au nombre de places disponibles, un concours d’admission est organisé
  • Tous les candidats sont invités à participer à un entretien personnel
Disciplines enseignées Nb périodes
Multimédia 360
Design 280
Informatique (système) 300
Informatique (web) 340
Économie et droit 240
Économie financière 240
Bureautique et communication 160
Société 160
Français 240
Marketing 300
Anglais 200
Allemand 160
Méthodologie 40
Gestion projet 120
Projets pratiques 520
Approfondissement/Options 640
Mathématiques/Calculs commerciaux 160
Base de l’électricité et électronique 80
Histoire de l’art et de la musique 80
Maturité professionnelle
(remplace les cours de CG ci-dessus)
1440

PolymécanicienBrochure descriptive

Le polymécanicien fabrique des pièces, des outils et des dispositifs servant à la production et assemble des appareils, des machines ou des installations. Il choisit les outils d’usinage, organise la chaîne de production, programme les machines à commande numérique et contrôle la qualité des pièces produites.

Il participe aux mises en service et effectue des travaux d’entretien. En collaboration avec d’autres professionnels, il traite des commandes et des projets, développe des solutions de construction, crée des documents techniques, ou construit des prototypes et en effectue les essais.

Vidéo (Zoom sur le métier de polymécanicien/polymécanicienne)

Descriptif métier

Le secteur industriel des machines, des équipements électriques et des métaux est l’un des plus importants de Suisse.

Le polymécanicien peut donc se spécialiser sur des machines de pointe dans divers secteurs : horlogerie, médical, chimie, alimentaire, centrales électriques, et bien d’autres. Il est amené à se perfectionner continuellement pour suivre l’évolution technologique en termes de programmation et de commande numérique. Après quelques années de pratique, il peut devenir chef de secteur, d’équipe, de département et même directeur.

La formation de polymécanicien permet d’envisager les perfectionnements suivants :

  • Maturité professionnelle « Technique, architecture et sciences de la vie »
  • Brevet fédéral d’expert en production
  • Brevet fédéral d’agent de maintenance ou de processus
  • Diplôme fédéral de maître de l’industrie
  • Diplôme fédéral de dirigeant de maintenance
  • Diplôme fédéral en facility management
  • Diplôme de technicien ES
  • Ingénieur HES (Bachelor of Science)
  • Raccordement possible aux EPF et Universités

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site de Sainte-Croix.

Elle dure quatre années (dont un stage en entreprise d’une année) pour la voie CFC (certificat fédéral de capacité) et pour la voie MPT (maturité professionnelle « Technique, architecture et sciences de la vie ») intégrée. Les meilleurs apprentis peuvent voir leur formation réduite à trois ans.

Les titres obtenus sont les suivants:

  • CFC (certificat fédéral de capacité) de polymécanicien
  • Maturité professionnelle « Technique, architecture et sciences de la vie » si la formation correspondante a été suivie

La formation de polymécanicien peut s’effectuer selon différents itinéraires:

  • Voie CFC (certificat fédéral de capacité) 

Il s’agit de la formation «classique» qui permet d’obtenir le CFC de polymécanicien.

  • Voie MP (Maturité professionnelle « Technique, architecture et sciences de la vie ») 

En plus du cursus CFC, les apprenants suivent des cours conduisant à l’obtention d’une MPT, titre fédéral qui permet d’entrer dans une Haute Ecole Spécialisée (HES).

  • Voie FPA (formation professionnelle accélérée) 

Réservée aux possesseurs d’un titre gymnasial (éventuellement d’un CFC avec Maturité professionnelle), cette voie permet d’obtenir le CFC de polymécanicien en deux ans et garantit l’accès à une HES.

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Etre libéré de l’école obligatoire
  • Soumettre un dossier personnel
  • Si le nombre de candidats est supérieur au nombre de places disponibles, un concours d’admission est organisé
  • Tous les candidats sont invités à participer à un entretien personnel
Disciplines enseignées Nb périodes
Mathématiques 140
Informatique 80
Techniques de travail et d’apprentissage 20
Physique 160
Anglais technique 160
Technique des matériaux et d’usinage 280
Technique de dessin et des machines 280
Électrotechnique et technique de commande 160
Projets interdisciplinaires 160
Culture générale 480
Sport 240
Total 2160
Modules de pratique 4400

Formations en entreprise

L’apprentissage « classique », de type dual, s’effectue dans une entreprise formatrice pour la formation pratique à un métier et en partie dans un établissement professionnel qui dispense la formation théorique. Un à deux jours par semaine, l’apprenant suit donc les cours dans un centre professionnel. Il touche un salaire de son employeur.
Métiers concernés
Le Centre professionnel du Nord Vaudois dispense les cours professionnels théoriques pour les formations suivantes :
  • Agent technique des matières synthétiques CFC
  • Assistant socio-éducatif CFC
  • Assistant de bureau AFP
  • Assistant du commerce de détail AFP
  • Automaticien CFC
  • Coiffeur CFC (dernière volée au CPNV en 08-09)
  • Ebéniste CFC
  • Employé de commerce CFC (profil B ou E)
  • Gestionnaire du commerce de détail CFC
  • Logisticien CFC
  • Médiamaticien CFC
  • Menuisier CFC

Assistant de bureau

L’assistant de bureau exécute, pour l’essentiel, des tâches administratives simples et standardisées. Il accueille notamment les personnes à la réception, répond au téléphone, photocopie, classe et distribue les documents selon les instructions du ou des responsables.

Ses activités varient en fonction de l’entreprise qui l’emploie. Il doit faire preuve de polyvalence au sein d’une petite équipe, mais dans une grande entité, la variété de ses tâches est plus restreinte.

Descriptif métier

L’assistant de bureau peut être engagé par des petites, moyennes et grandes entreprises ainsi que par les administrations publiques et privées. Bien souvent, il y seconde notamment des employés de commerces.

L’assistant de bureau peut envisager un complément de formation pour obtenir le certificat fédéral de capacité (CFC) d’employé de commerce (profil B).

Un CFC est nécessaire pour accéder à des formations certifiées telles que maturité professionnelle, brevet fédéral, etc…

Découvrez les principales qualités d’un assistant de bureau AFP:

  • Aptitude à travailler en équipe
  • Disponibilité
  • Esprit logique et méthodique
  • Intérêt pour l’informatique
  • Intérêt pour les tâches administratives
  • Sens de l’organisation

Descriptif formation

La partie scolaire de la formation a lieu au CPNV, sur le site d’Yverdon-les-Bains. Les écoles professionnelles commerciales d’Aigle et de Lausanne accueillent également des classes d’assistants de bureau.

Elle dure deux ans, dont une formation pratique de 3.5 jours par semaine dans une entreprise et 1.5 jours de cours théoriques au CPNV.

Le titre obtenu est une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) d’assistant de bureau.

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Avoir terminé l’école obligatoire
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage d’assistant de bureau
Disciplines enseignées Nb périodes
Français 240
Information/Communication/Administration 280
Économie et société 200
Total 720

Assistant du commerce de détail

L’assistant du commerce de détail présente et vend des marchandises dans un magasin, une boutique ou un supermarché (alimentation, habillement, équipements ménagers, articles de décoration, ameublement, appareils de divertissement, bricolage, etc.). Il exécute certaines tâches simples et standardisées liées à la vente telles que l’approvisionnement des rayons, l’étiquetage, la mise en valeur de la marchandise, l’encaissement, etc.

Son rôle varie énormément en fonction de son environnement de travail. Dans un petit magasin spécialisé, il travaille le plus souvent seul ou au sein d’une petite équipe, et sera en contact direct avec les clients. Dans une grande surface, sa principale fonction consiste à approvisionner les rayons et à mettre en valeur les marchandises. Dans tous les cas, une certaine résistance physique est nécessaire pour supporter la station debout prolongée. Aux moments de grande affluence (périodes de fêtes, temps des soldes, ouvertures nocturnes, etc.), il peut être astreint à des heures supplémentaires.

Descriptif métier

L’assistant du commerce de détail exerce en général sa profession dans de grandes surfaces, où il est surtout amené à réapprovisionner les étagères des produits très demandés et donc vite épuisés (produits alimentaires et de consommation principalement).

Selon ses capacités à entrer en contact et à renseigner la clientèle, il peut aussi trouver de l’embauche dans des commerces de proximité ou spécialisés, où il effectuera des tâches plus variées.

L’assistant du commerce de détail peut envisager un complément de formation pour obtenir un certificat fédéral de capacité (CFC) de gestionnaire du commerce de détail. Dans ce cas, il débute sa formation en deuxième année sur les trois que compte cet apprentissage.

L’assistant du commerce de détail peut envisager les perfectionnements suivants:

  • Nouveaux produits, nouvelles techniques de vente, gestion des stocks, etc.

Ces cours sont en général donnés à l’interne, par des fournisseurs ou des associations professionnelles.

Par contre, un CFC est nécessaire pour accéder à des formations ou perfectionnements certifiés tels que la maturité professionnelle, le brevet fédéral, etc.

Découvrez les principales qualités d’un assistant du commerce de détail:

  • Aptitude à travailler en équipe
  • Bonne mémoire visuelle
  • Bonne santé physique
  • Courtoisie et tact
  • Disponibilité
  • Ordre et propreté
  • Présentation soignée
  • Rapidité d’exécution

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site d’Yverdon-les-Bains ou celui de Payerne.

Elle dure deux ans, dont une formation pratique de 4 jours par semaine dans un magasin du commerce de détail et 1 jour de cours théorique au CPNV.

Le titre obtenu est une attestation fédérale de formation professionnelle d’assistant du commerce de détail.

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Avoir terminé l’école obligatoire
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage d’assistant du commerce de détail
Disciplines enseignées Nb périodes
Français 160
Information/Communication/Administration 100
Économie et société 120
Société 100
Pratique du commerce de détail 80
Culture générale 60
Sport 80
Total 700

Assistant socio-éducatifBrochure descriptive

*** Informations pour la rentrée d’août 2017 ***

  • La journée d’accueil des apprentis de 1e année commençant leur formation 3 ans  aura lieu le jeudi 17 août à 8h00.
  • Les personnes en formation Article 32 seront accueillies le samedi 19 août à 8h30.
  • Pour tous les autres cursus et années de formation, les cours commenceront dès le lundi 21 août.
  • Les convocations et autres informations seront envoyées par voie postale durant les deux premières semaines du mois d’août. Inutile d’appeler le CPNV pour obtenir ces informations.

*** Jours de cours au CPNV en 2017-2018 ***

  • ASE en 3ans :
    • 1e : jeudi & vendredi – idem avec maturité intégrée –
    • 2e : mercredi – mardi en plus pour la maturité intégrée –
    • 3e : lundi toute l’année et mardi un semestre sur deux – mardi toute l’année pour la maturité intégrée –
  • Formation Initiale Raccourcie en 2 ans : mardi
  • Préapprentissage ASE/ASSC : mardi
  • Articles 32 : Selon places disponibles. Informations au 024 557 72 07.

****************************************************

L’assistant socio-éducatif est chargé de l’accompagnement d’enfants, de personnes âgées ou handicapées physiquement ou mentalement, ou qui ont besoin d’aide pour accomplir leurs activités quotidiennes.

Il les aide à satisfaire leurs besoins ordinaires (alimentation, déplacements, soins de bases), mais aussi à stimuler leurs contacts sociaux et, dans la mesure du possible, à améliorer leur autonomie.

Il a la possibilité de choisir quatre options spécifiques : généraliste, accompagnement des enfants, accompagnement des personnes âgées, accompagnement des personnes handicapées.

Descriptif métier

En fonction de son orientation, l’assistant socio-éducatif travaille dans des institutions diversifiées: crèches et centres d’accueil pour jeunes, homes pour personnes âgées, établissements pour personnes handicapées, foyers d’accueil.

Il peut également poursuivre sa carrière vers des postes à responsabilités, dans la direction, le management ou encore la formation.

La formation d’assistant socio-éducatif permet d’envisager les perfectionnements suivants :

  • Maturité professionnelle santé-social (MPS2) en un an ou en deux ans (en emploi)
  • Educateur de l’enfance diplômé ES
  • Educateur social ES
  • Maître socio-professionnel diplômé ES
  • Animateur socio-culturel HES
  • Educateur social HES
  • Assistant social HES

Découvrez les principales qualités d’un assistant socio-éducatif:

  • Compréhension envers les personnes malades, handicapées
  • Intérêt pour le travail social
  • Tolérance et respect d’autrui
  • Capacité à analyser et à résoudre les problèmes
  • Equilibre affectif et psychique
  • Aptitude à travailler en équipe

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site d’Yverdon-les-Bains.

Elle dure trois ans, dont une formation pratique de 3.5 jours par semaine en institution, home ou crèche et 1,5 jours par semaine au CPNV. Possibilité est offerte de suivre parallèlement la maturité intégrée.

La durée de formation peut être réduite à deux ans pour les adultes, âgés de vingt-deux ans révolus, qui peuvent justifier d’une pratique professionnelle d’au moins deux ans (à 60% au minimum) dans le domaine socio-éducatif.

Le titre obtenu est le CFC (certificat fédéral de capacité) d’assistant socio-éducatif.

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Avoir terminé l’école obligatoire
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage d’assistant socio-éducatif

Le tableau ci-dessous présente un résumé pour chaque branche. Plus de détails sur le contenu de la formation sont présentés sous forme de carte mentale.

Disciplines enseignées Nb périodes
Accompagnement au quotidien 520
Communication/Collaboration 180
L’être humain et son développement 240
Rôle professionnel 120
Organisation du Travail 80
Culture générale 360
Sport 40
Total 1540

Automaticien

L’automaticien est le spécialiste des machines automatisées. Il monte, ins­talle, met en service, entretient et dépanne des robots industriels, des appa­reils électriques et des installations telles que chaînes de montage, pompes, ventilateurs, bras mécanisés et robots industriels.

Ses connaissances dans de nombreux domaines (automates program­mables, électricité, électronique, mécanique, hydraulique, pneumatique) lui permettent de trouver les meilleures solutions pour régler les automates de commande de manière optimale.

Il est souvent chargé de mener à bien des projets aux côtés de divers spécialistes de la technologie des procédés industriels.

Descriptif métier

Tous les secteurs de l’industrie nécessitent l’automatisation de certaines tâches.

Les perspectives d’emploi d’un automaticien sont donc nombreuses, et dans des secteurs extrêmement variés : machines, chimie, alimentaire, distribution d’énergie, transports, par exemple.

Les possibilités de perfectionnement d’un automaticien CFC sont les suivantes:

  • Maturité professionnelle « Technique, architecture et sciences de la vie »
  • Brevet fédéral
  • Diplôme de technicien ES
  • Ingénieur HES (Bachelor of Science)
  • Raccordement possible aux EPF et Universités

Découvrez les principales qualités d’un automaticien:

  • Attrait pour le travail manuel
  • Intérêt pour l’informatique
  • Capacité à analyser et à résoudre les problèmes
  • Capacité d’adaptation à l’évolution technique
  • Aptitude à travailler en équipe
  • Rigueur et précision
  • Esprit logique et méthodique

Descriptif formation

La formation dure quatre ans, dont une formation pratique de 3-4 jours par semaine dans une entreprise et un 1-2 jours de cours théoriques au CPNV, sur le site d’Yverdon-les-Bains. Il est possible d’obtenir une maturité professionnelle technique pendant l’apprentissage ou après l’obtention du CFC (un an à plein temps).

Les titres obtenus sont les suivants:

  • CFC (certificat fédéral de capacité) d’automaticien
  • MPT (maturité professionnelle technique) si la formation correspondante a été suivie

Les conditions d’admission à la formation sont les suivantes:

  • Avoir terminé l’école obligatoire
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage d’automaticien

Attention! Certaines entreprises font passer aux candidats un examen d’admission à la formation.

Disciplines enseignées Nb périodes
Mathématiques 140
Informatique 80
Techniques de travail 20
Physique 160
Anglais technique 160
Technique des matériaux et de dessin 160
Électrotechnique et électronique 280
Automatisation 280
Projets interdisciplinaires 160
Culture générale 480
Sport 240
Total 2160

Ébéniste

L’ébéniste construit et restaure des meubles (chaises, buffets, armoires, tables, bibliothèques, etc.) en bois massif (sapin, chêne, mélèze, noyer, ébène, etc.) ou en dérivés (panneaux contre-plaqués, agglomérés, stratifiés) sur la base de plans et d’esquisses.

Il fabrique également des aménagements d’intérieur (cuisines sur mesures, parois murales, plafonds) et réalise des agencements de bureaux, magasins, restaurants selon les plans conçus par les architectes ou dessinateurs d’intérieurs.

Il travaille principalement en atelier, parfois chez les clients lors de livraison ou de travaux de pose. Il collabore avec les professionnels du bâtiment lors de construction ou de rénovation d’immeubles.

Descriptif métier

L’ébéniste peut être engagé dans des fabriques de meubles, des magasins de meubles, des ateliers d’agencement d’intérieurs ou des ébénisteries.

Il a également la possibilité de s’installer à son compte.

La formation d’ébéniste permet d’envisager les perfectionnements suivants :

  • Apprentissage complémentaire de menuisier
  • Brevet fédéral de contremaître ébéniste en emploi
  • Brevet fédéral de chef de projet en aménagement d’intérieur
  • Diplôme fédéral d’ébéniste
  • Maîtrise d’ébéniste
  • Technicien ES en bâtiment – option bois
  • Technicien ES en menuiserie-ébénisterie
  • Ingénieur HES du bois
  • Designer HES en architecture d’intérieur
  • Architecte HES

Découvrez les principales qualités d’un ébéniste:

  • Habileté manuelle
  • Facilité pour le dessin
  • Intérêt pour le travail du bois
  • Intérêt pour les objets anciens
  • Sens esthétique développé
  • Aptitude pour le calcul
  • Aptitude à travailler de façon indépendante.

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site d’Yverdon-les-Bains.

Elle dure quatre ans, dont une formation pratique de 4 jours par semaine dans une menuiserie et 1 jour par semaine au CPNV. Il est possible d’obtenir une maturité professionnelle technique pendant l’apprentissage ou après l’obtention du CFC.

Les titres obtenus sont les suivants:

  • CFC (certificat fédéral de capacité) d’ébéniste
  • MPT (maturité professionnelle technique) si la formation correspondante a été suivie

Les conditions d’admission à la formation sont les suivantes:

  • Avoir terminé l’école obligatoire
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage d’ébéniste
Disciplines enseignées Nb périodes
Dessin professionnel 340
Technologie: matériaux, moyens de production, techniques de travail, écologie, physique, chimie, DAO et CNC 300
Calcul professionnel 160
Culture générale 480
Sport 160
Total 1440

Employé de commerce

L’employé de commerce effectue des tâches administratives au sein d’une société privée ou d’un service public. Ses fonctions varient en fonction du champ d’activité de son employeur.

Il peut s’occuper de la correspondance commerciale (distribution. rédaction envoi), de la comptabilité (saisie des écritures, vérifications des paiements), des commandes (réception, facturation), de l’accueil des clients et de la gestion d’un secrétariat.

Il travaille avec les outils informatiques et bureautiques courants, et rédige régulièrement des dossiers, rapports, procès-verbaux, parfois dans une langue étrangère.

Le CPNV propose la formation selon trois voies: de base (B), élargie (E) ou maturité (M).

Descriptif métier

Aujourd’hui, il n’existe aucune entreprise qui ne soit confronté à des tâches administratives. L’employé de commerce a donc la possibilité d’exercer son métier dans de très nombreux secteurs (banques, assurances, transports, administration, commerce, industrie, etc.), en fonction de sa voie de formation, de ses connaissances et de ses aspirations.

Après quelques années d’expérience et l’acquisition de connaissances complémentaires, il peut se spécialiser dans un domaine particulier (conseil financier, vente et gestion des produits, marketing, gestion du personnel, tourisme, etc.).

Selon son degré de motivation, ses compétences et ses capacités à diriger une équipe, il lui est possible d’occuper un poste à responsabilité. C’est un métier dans lequel le travail à temps partiel est particulièrement répandu.

La formation d’employé de commerce permet d’envisager les perfectionnements suivants :

  • Maturité professionnelle post-CFC économie et service (type économie ou type service) en un an à plein temps ou en deux ans en emploi (formation disponible au CPNV)
  • Brevet fédéral d’agent fiduciaire, spécialiste en finances et comptabilité, spécialiste en exportation, gérant d’immeubles, spécialiste en assurance, assistant de direction, spécialiste en relations publiques, planificateur en communication de marketing, technicien en marketing, organisateur, conseiller en personnel, spécialiste en gestion du personnel,etc.
  • Diplôme fédéral d’expert comptable, expert en finances et controlling, expert fiscal, régisseur et courtier en immeubles, expert en assurances sociales, chef de marketing, etc.
  • Diplôme d’informaticien de gestion ES
  • Diplôme d’économiste d’entreprise ES
  • Diplôme en économie bancaire ES
  • Diplôme en économie d’assurance ES
  • Bachelor of Science HES-S en tourisme
  • Bachelor of Science HES-S en économie d’entreprise
  • Bachelor of Science HES-S en informatique de gestion

Découvrez les principales qualités d’un employé de commerce:

  • Aptitude à travailler en équipe
  • Intérêt pour les tâches administratives
  • Intérêt pour l’informatique
  • Intérêt pour les langues étrangères
  • Sens de l’organisation
  • Esprit logique et méthodique
  • Facilité de communication (avec un client)

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur les sites d’Yverdon-les-Bains (voie E) et de Payerne (voie E, B, et M).

Elle dure trois ans, dont une formation pratique de 3 jours par semaine en entreprise et 2 jours par semaine au CPNV, les 2 premières années. En troisième année, le candidat travaille 4 jours en entreprise et 1 jour à l’école, par semaine.

Les apprenants en voie E qui répondent aux conditions d’admission correspondantes ont la possibilité de suivre, parallèlement à leur apprentissage CFC, les cours permettant l’obtention d’une maturité professionnelle commerciale (MPC intégrée), un titre fédéral qui permet d’entrer dans une Haute Ecole Spécialisée (HES). Ils suivent leur formation théorique au CPNV 2 jours par semaine.

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Avoir terminé l’école obligatoire
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage d’employé de commerce (voie B ou E)

Gestionnaire du commerce de détail

Le gestionnaire du commerce de détail conseille la clientèle et lui met à disposition de manière attractive et fonctionnelle les produits de son magasin (alimentation, vêtements, électronique de consommation, habitat, papeterie, etc.).

Afin de garantir un service irréprochable, il renseigne ses clients sur l’assortiment (gammes de produits, caractéristiques techniques, service après-vente, rapport qualité/prix, nouveautés) et sur les prestations de son commerce (garantie, offres spéciales, avantages sur la concurrence).

Il gère également le renouvellement et les commandes de la marchandise, négocie avec ses fournisseurs, et veille à disposer de stocks suffisants.

Descriptif métier

Le gestionnaire du commerce de détail qualifié a la possibilité d’exercer ses activités dans différents types de magasins:

  • La boutique spécialisée dans une gamme de produits (vin, bijouterie, produits de beauté, habillement, etc.);
  • Le grand magasin divisé en plusieurs départements et rayons (alimentation, bricolage, etc.);

Il peut donc, en fonction du type de marchandise dont il a la charge, exercer son activité sur des places de travail extrêmement diversifiées.

Après quelques années d’expérience et un complément de formation, il peut accéder à des postes à responsabilités, tels que premier vendeur, chef de rayon, chef de département, gérant de succursale, animateur de vente, directeur, etc. (chef de groupe, d’entrepôt ou d’un service de distribution).

La formation de gestionnaire du commerce de détail permet d’envisager les perfectionnements suivants :

  • Cours de connaissances sur le marché de détail, sur les nouveaux produits, les nouvelles techniques de vente, etc.
  • Brevet fédéral de spécialiste du commerce de détail
  • Brevet fédéral d’agent technico-commercial
  • Brevet fédéral de coordinateur de vente
  • Brevet fédéral de technicien en marketing
  • Brevet fédéral de spécialiste en exportation
  • Brevet fédéral de spécialiste d’achat/approvisionnement
  • Diplôme fédéral de conseiller de vente
  • Diplôme fédéral de chef de vente
  • Diplôme fédéral d’acheteur

Découvrez les principales qualités d’un gestionnaire du commerce de détail:

  • Aptitude à travailler en équipe
  • Bonne mémoire
  • Bonne santé physique
  • Courtoisie et tact
  • Facilité de contact
  • Présentation soignée
  • Sens commercial
  • Sens de l’organisation

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site d’Yverdon-les-Bains.

Elle dure trois ans, dont une formation pratique de 3,5 jours par semaine dans un magasin de commerce de détail et 1,5 jours de cours théoriques au CPNV. Il est possible d’obtenir une maturité professionnelle commerciale pendant l’apprentissage ou après l’obtention du CFC.

Les titres obtenus sont les suivants:

  • CFC (certificat fédéral de capacité) de logisticien
  • MPT (maturité professionnelle technique) si la formation correspondante a été suivie

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Avoir terminé l’école obligatoire
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage de gestionnaire du commerce de détail
Disciplines enseignées Nb périodes
Français 240
Langue étrangère 240
Économie 280
Société 60
Connaissances du commerce de détail 260
Connaissances générales de la branche 60
Sport 240
Total 1380

Logisticien

Le logisticien a pour charge de planifier, d’organiser et de réaliser diverses tâches qui relèvent des domaines du stockage, du transport et de la distribution de biens et de marchandises de toutes sortes: matières premières, produits industriels ou alimentaires, colis, lettres, etc.

Selon le secteur d’activités de l’entreprise, il réceptionne la marchandise, compte, pèse, mesure les produits livrés, gère le renouvellement des stocks, vérifie l’état de la marchandise, et se charge de l’entreposer rationnellement.

Il conseille les clients et participe à l’élaboration de processus de travail.

Descriptif métier

Le logisticien peut exercer ses activités dans diverses entreprises: grossistes ou négoces de matériaux de construction, de pièces détachées, sociétés industrielles (chimie, mécanique, alimentaire, etc.), transports ferroviaires ou routiers, grands magasins, hôpitaux, etc.

Dans le domaine de la distribution, la Poste est à l’heure actuelle le plus important fournisseur d’emplois.

Après quelques années de pratique, il peut accéder à des postes à responsabilité (chef de groupe, d’entrepôt ou d’un service de distribution).

La formation de logisticien permet d’envisager les perfectionnements suivants :

  • Brevet fédéral de logisticien en stockage
  • Brevet fédéral de logisticien en distribution
  • Brevet fédéral d’agent de processus
  • Diplôme fédéral de logisticien en stockage
  • Diplôme de technicien ES en exploitation et logistique

Découvrez les principales qualités d’un logisticien CFC:

  • Autonomie et débrouillardise
  • Bonne mémoire
  • Discrétion
  • Esprit d’initiative
  • Facilité de contact
  • Habileté manuelle
  • Résistance physique
  • Sens de l’organisation

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site de Lausanne.

Elle dure trois ans, dont une formation pratique de 4 jours par semaine dans une entreprise et 1 jour de cours théorique au CPNV. Il est possible d’obtenir une maturité professionnelle technique pendant l’apprentissage ou après l’obtention du CFC.

Les titres obtenus sont les suivants:

  • CFC (certificat fédéral de capacité) de logisticien
  • MPT (maturité professionnelle technique) si la formation correspondante a été suivie

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Avoir terminé l’école obligatoire
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage de logisticien
Disciplines enseignées Nb périodes
Connaissances professionnelles: approvisionnement, production, stockage,
distribution, transports, communication et informatique, élimination des
déchets, sécurité et environnement, service clientèle
440
Connaissances spécifiques 160
Culture générale 360
Sport 120
Total 1080

Médiamaticien

Le médiamaticien est un généraliste possédant des compétences dans quatre domaines: le multimédia, l’informatique, le commerce et le marketing. Il pratique un métier à la fois créatif, commercial et technique, et en constante évolution.

Il analyse les besoins de leur clientèle et du marché en matière de communication et de multimédia, puis développe des solutions sur mesure (site Web, étude de marché, publicités, logos, supports de communication, etc.).

Il est capable de gérer les activités commerciales et le parc informatique d’une petite entreprise. L’étendue de ses domaines de compétences lui permet de gérer des projets complexes, de s’adapter aux nouvelles technologies et de collaborer avec de nombreux professionnels.

Descriptif métier

La diversité de ses compétences permet au médiamaticien de s’intégrer à merveille dans n’importe quelle PME et d’y effectuer le travail de plusieurs spécialistes.

Ses facultés d’apprentissage et son ouverture d’esprit lui donnent la possibilité de se spécialiser dans un de ses quatre domaines de formation, selon les besoins de la société qui l’emploie ou de ses propres clients.

La formation de médiamaticien permet d’envisager les perfectionnements suivants :

  • Maturité Professionnelle Technnique (MPT) ou Commerciale (MPC)
  • Etudes de technicien ES (Ecole Supérieure)
  • Etudes d’ingénieur HES (Haute Ecole Spécialisée)
  • Etudes d’ingénieur HEG (Haute Ecole de Gestion)
  • Etudes d’arts graphiques à l’ECAL
  • Ecoles SAWI, POLYCOM, ERACOM
  • CMS, raccordement à l’EPFL
  • Raccordement à l’université

Découvrez les principales qualités d’un médiamaticien:

  • Aptitude à travailler en équipe
  • Capacité à analyser et à résoudre les problèmes
  • Capacité d’adaptation à l’évolution technique
  • Esprit logique et méthodique
  • Facilité d’adaptation
  • Facilité de contact
  • Intérêt pour l’informatique
  • Sens de l’organisation

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site d’Yverdon-les-Bains.

Elle dure quatre ans, dont une formation pratique de 3 jours par semaine dans une entreprise et 2 jours de cours théoriques au CPNV (4 jours/1 jour en quatrième année). Il est possible d’obtenir une maturité professionnelle commerciale pendant l’apprentissage ou après l’obtention du CFC, et une maturité professionnelle technique après l’obtention du CFC (une année à plein temps au CPNV).

Les titres obtenus sont les suivants:

  • CFC (certificat fédéral de capacité) de médiamaticien
  • MPC (maturité professionnelle commerciale) si la formation correspondante a été suivie

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Avoir terminé l’école obligatoire
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage de médiamaticien
Disciplines enseignées Nb périodes
Multimédia 240
Design 160
Informatique 320
Économie et droit 200
Économie financière 120
Bureautique et communication 120
Société 160
Français 240
Marketing 160
Anglais 200
Allemand 120
Méthodologie et gestion projet 120
Maturité professionnelle
(remplace les cours de CG ci-dessus)
1440

Technologue en Assainissement

Le technologue en assainissement œuvre principalement dans le nettoyage, la vidange, l’inspection et l’assainissement d’installations de canalisations dans les domaines privé et public. Ils apportent une contribution importante au réseau des zones habitables ainsi qu’au maintien et au fonctionnement des canalisations (puits, canaux, drainages, conduites et évacuations diverses).

Descriptif métier

Le technologue peut exercer ses activités dans diverses entreprises d’assainissement du secteur privé ou auprès des services d’assainissement communaux ou cantonaux.

La formation de technologue en assainissement permet d’envisager les perfectionnements suivants :

  • Planification, préparation et rapports sur les travaux.
  • Nettoyage des installations de canalisations
  • Examen des installations de canalisations
  • Assainissement du réseau de canalisations
  • Sécurisation de l’entretien, de la sécurité et de la protection de l’environnement.

Découvrez les principales qualités d’un technologue en assainissement CFC:

  • Scolarité obligatoire achevée.
  • Très bonnes connaissances du Français et des Mathématiques
  • Sens des responsabilités
  • Aptitude à la communication
  • Aptitude à gérer des conflits
  • Savoir-vivre
  • Capacité à la résistance
  • Bonne condition physique
  • Aucune claustrophobie
  • Ponctualité et fiabilité
  • Bonne faculté de représentation environnementale
  • Logique, capacité de mémorisation
  • Affinité technique

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV sur le site d’Yverdon-les-Bains

Elle dure trois ans et se répartit en 4 jours en entreprise et un jour de cours théoriques au CPNV. Après le CFC, il est possible d’obtenir une maturité professionnelle technique.

Les conditions d’admission sont les suivantes:

  • Avoir terminé l’école obligatoire
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage auprès d’une entreprise romande reconnue
Disciplines enseignées Nb périodes
Planification/Nettoyage/Examination/Assainissement/Maintenance/Sécurité/Protection de l’environnement 600
Culture générale 360
Sport 120
Total 1080

Maturité professionnelle

La maturité professionnelle a pour but de donner aux apprentis et aux titulaires d’un CFC une formation en culture générale et scientifique de haut niveau leur permettant notamment d’accéder aux différentes filières des Hautes écoles spécialisées (HES) reconnues par la Confédération.

Film d’information et Brochure descriptive

Le CPNV propose des cours menant à l’obtention de ce titre fédéral :

  • En parallèle à l’obtention d’un CFC, on parle de Maturité professionnelle intégrée
  • Après l’obtention d’un CFC, on parle de Maturité professionnelle post-CFC

Ci-dessous vous trouverez plus de détails sur les différentes orientations proposées par le CPNV.

En 2013, le quart des apprentis du canton de Vaud suivant une maturité professionnelle intégrée ou post-CFC étaient formés par le CPNV : Rejoignez-nous !

Maturité Professionnelle Economie et Services – type Economie

La maturité professionnelle économie et services – type économie est une plus-value professionnelle. Elle garantit que son possesseur a suivi des cours théoriques approfondis et utiles à la pratique de son métier.

Cette maturité est réservée aux employés de commerce profil E.

L’obtention de ce titre fédéral au CPNV permet :

  • D’accéder sans concours aux HES dans le domaine Economie et services
  • D’accéder au CMS dans le but d’intégrer une formation de Bachelor dans les EPF
  • D’accéder aux écoles proposant une passerelle Dubs dans le but d’intégrer une université ou une HEP

Descriptif métier

Descriptif formation

La maturité professionnelle économie et services – type économie peut être effectuée selon trois modèles :

  • MP intégrée (Profil M pour l’employé de commerce) : Simultanément aux trois ans de formation initiale conduisant au certificat fédéral de capacité d’employé de commerce, l’apprenant suit des cours spécifiques au programme de maturité professionnelle, puis effectue un examen supplémentaire au terme de son apprentissage. Cette formation est disponible sur les sites d’Yverdon-les-Bains et de Payerne.
  • MP post-CFC + 1 : L’étudiant suit les cours menant à l’obtention de la maturité professionnelle pendant une année à plein temps, sur le site de Payerne. La formation est sanctionnée par un examen.
  • MP post-CFC + 2 : L’étudiant suit les cours menant à l’obtention de la maturité professionnelle à temps partiel pendant deux années, sur le site d’Yverdon-les-Bains. Les cours ont lieu le jeudi et le vendredi. La formation est sanctionnée par un examen. Ce modèle est particulièrement adapté aux étudiants souhaitant garder un emploi durant leur formation.

L’accès à la maturité professionnelle est possible pour :

  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VSB
  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VP
  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VSG avec au minimum 14 points au total des évaluations de français, de mathématiques et d’une deuxième langue.
  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VG avec 18 points en français, mathématiques, allemand et sciences de la nature si l’élève a suivi les trois disciplines en niveau 2 ou 19 points si l’élève a suivi deux disciplines en niveau 2 et une discipline en niveau 1.

Pour ceux qui ne satisfont pas ces critères, l’accession à la maturité professionnelle est possible pour :

  • Les élèves ayant réussi l’examen d’admission à l’école de culture générale dans le cas d’une maturité professionnelle intégrée (lien DGEP)
  • Les étudiants ayant réussi l’examen d’admission cantonal dans le cas d’une maturité professionnelle post-CFC (lien DGEP)

 

Intégré Post-CFC
Domaine fondamental 960 840
Français 240 200
Allemand 240 200
Anglais 240 200
Mathématiques 240 240
Domaine spécifique 600 320
Finances et comptabilité 300 200
Economie et droit 300 120
Domaine complémentaire 240 240
Histoire et institutions politiques 120 120
Technique et environnement 120 120
TIP 40 40
Total 1840 1440

Maturité Professionnelle Economie et Services – type Services

La maturité professionnelle économie et services – type services est une plus-value professionnelle. Elle garantit que son possesseur a suivi des cours théoriques approfondis et utiles à la pratique de son métier.

L’obtention de ce titre fédéral au CPNV permet :

  • D’accéder sans concours aux HES dans le domaine Economie et services
  • D’accéder au CMS dans le but d’intégrer une formation de Bachelor dans les EPF
  • D’accéder aux écoles proposant une passerelle Dubs dans le but d’intégrer une université ou une HEP

Descriptif métier

Descriptif formation

La maturité professionnelle économie et services – type services peut être effectuée selon trois modèles :

  • MP intégrée : Simultanément aux quatre ans de formation initiale conduisant au certificat fédéral de capacité de Médiamaticien (dual ou en école de métiers), l’apprenant suit des cours spécifiques au programme de maturité professionnelle, puis effectue un examen supplémentaire au terme de son apprentissage.
  • MP post-CFC + 1 : L’étudiant suit les cours menant à l’obtention de la maturité professionnelle pendant une année à plein temps, sur le site d’Yverdon-les-Bains. La formation est sanctionnée par un examen.
  • MP post-CFC + 2 : L’étudiant suit les cours menant à l’obtention de la maturité professionnelle à temps partiel pendant deux années, sur le site de Payerne. Les cours ont lieu le jeudi et le vendredi. La formation est sanctionnée par un examen. Ce modèle est particulièrement adapté aux étudiants souhaitant garder un emploi durant leur formation.

L’accès à la maturité professionnelle est possible pour :

  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VSB
  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VP
  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VSG avec au minimum 14 points au total des évaluations de français, de mathématiques et d’une deuxième langue.
  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VG avec 18 points en français, mathématiques, allemand et sciences de la nature si l’élève a suivi les trois disciplines en niveau 2 ou 19 points si l’élève a suivi deux disciplines en niveau 2 et une discipline en niveau 1.

Pour ceux qui ne satisfont pas ces critères, l’accession à la maturité professionnelle est possible pour :

  • Les élèves ayant réussi l’examen d’admission à l’école de culture générale dans le cas d’une maturité professionnelle intégrée (lien DGEP)
  • Les étudiants ayant réussi l’examen d’admission cantonal dans le cas d’une maturité professionnelle post-CFC (lien DGEP)

 

Domaine fondamental 720
Français 240
Allemand 120
Anglais 160
Mathématiques 200
Domaine spécifique 440
Finances et comptabilité 280
Economie et droit 160
Domaine complémentaire 240
Histoire et institutions politiques 120
Economie et droit 120
TIP 40
Total 1440

Maturité Professionnelle Santé et social

La maturité professionnelle santé et social est une plus-value professionnelle. Elle garantit que son possesseur a suivi des cours théoriques approfondis et utiles à la pratique de son métier.

L’obtention de ce titre fédéral au CPNV permet :

  • D’accéder sans concours aux HES dans les domaines Santé et Travail social
  • D’accéder au CMS dans le but d’intégrer une formation de Bachelor dans les EPF
  • D’accéder aux écoles proposant une passerelle Dubs dans le but d’intégrer une université ou une HEP

Descriptif métier

Descriptif formation

La maturité professionnelle santé et social peut être effectuée selon deux modèles :

  • MP intégrée : Simultanément aux trois ans de formation initiale conduisant au certificat fédéral de capacité en Assistant Socio-Éducatif, l’apprenant suit des cours spécifiques au programme de maturité professionnelle, puis effectue un examen supplémentaire au terme de son apprentissage.
  • MP post-CFC + 2 : L’étudiant suit les cours menant à l’obtention de la maturité professionnelle à temps partiel pendant deux années, sur le site d’Yverdon-les-Bains. Les cours ont lieu le jeudi et le vendredi. La formation est sanctionnée par un examen. Ce modèle est particulièrement adapté aux étudiants souhaitant garder un emploi durant leur formation.

L’accès à la maturité professionnelle est possible pour :

  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VSB
  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VP
  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VSG avec au minimum 14 points au total des évaluations de français, de mathématiques et d’une deuxième langue.
  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VG avec 18 points en français, mathématiques, allemand et sciences de la nature si l’élève a suivi les trois disciplines en niveau 2 ou 19 points si l’élève a suivi deux disciplines en niveau 2 et une discipline en niveau 1.

Pour ceux qui ne satisfont pas ces critères, l’accession à la maturité professionnelle est possible pour :

  • Les élèves ayant réussi l’examen d’admission à l’école de culture générale dans le cas d’une maturité professionnelle intégrée (lien DGEP)
  • Les étudiants ayant réussi l’examen d’admission cantonal dans le cas d’une maturité professionnelle post-CFC (lien DGEP)

 

Domaine fondamental 720
Français 240
Allemand 120
Anglais 160
Mathématiques 200
Domaine spécifique 440
Sciences sociales 240
Sciences naturelles (orientation Santé seulement) 200
Economie et droit (orientation Travail social seulement) 200
Domaine complémentaire 240
Histoire et institutions politiques 120
Economie et droit (orientation Santé seulement) 120
Technique et environnement (orientation Travail social seulement) 120
TIP 40
Total 1440

Maturité Professionnelle Technique, architecture et sciences de la vie

La maturité professionnelle technique, architecture et sciences de la vie est une plus-value professionnelle. Elle garantit que son possesseur a suivi des cours théoriques approfondis et utiles à la pratique de son métier.

L’obtention de ce titre fédéral au CPNV permet :

  • D’accéder sans concours aux HES dans le domaine Technique et technologies de l’information
  • D’accéder au CMS dans le but d’intégrer une formation de Bachelor dans les EPF
  • D’accéder aux écoles proposant une passerelle Dubs dans le but d’intégrer une université ou une HEP

Descriptif métier

Descriptif formation

La maturité professionnelle technique, architecture et sciences de la vie peut être effectuée selon deux modèles :

  • MP intégrée : Simultanément aux quatre ans de formation initiale conduisant au certificat fédéral de capacité, l’apprenant suit des cours spécifiques au programme de maturité professionnelle, puis effectue un examen supplémentaire au terme de son apprentissage. Ce modèle est disponible pour les apprentis des formations suivantes :
  • MP post-CFC + 1 : L’étudiant suit les cours menant à l’obtention de la maturité professionnelle pendant une année à plein temps, sur le site d’Yverdon-les-Bains. La formation est sanctionnée par un examen.

L’accès à la maturité professionnelle est possible pour :

  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VSB
  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VP
  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VSG avec au minimum 14 points au total des évaluations de français, de mathématiques et d’une deuxième langue.
  • Les détenteurs d’un certificat d’études secondaires VG avec 18 points en français, mathématiques, allemand et sciences de la nature si l’élève a suivi les trois disciplines en niveau 2 ou 19 points si l’élève a suivi deux disciplines en niveau 2 et une discipline en niveau 1.

Pour ceux qui ne satisfont pas ces critères, l’accession à la maturité professionnelle est possible pour :

  • Les élèves ayant réussi l’examen d’admission à l’école de culture générale dans le cas d’une maturité professionnelle intégrée (lien DGEP)
  • Les étudiants ayant réussi l’examen d’admission cantonal dans le cas d’une maturité professionnelle post-CFC (lien DGEP)

 

Domaine fondamental 720
Français 240
Allemand 120
Anglais 160
Mathématiques 200
Domaine spécifique 440
Sciences naturelles 240
Mathématiques 200
Domaine complémentaire 240
Histoire et institutions politiques 120
Economie et droit 120
TIP 40
Total 1440

Technicien ES

La formation de technicien en école supérieure (ES) permet au titulaire d’un CFC d’acquérir une spécialisation dans son domaine professionnel et de consolider son niveau de maîtrise professionnelle: elle offre des connaissances élargies supplémentaires, mais reste orientée vers la pratique, en comparaison avec une formation d’ingénieur HES.

Les entreprises sont à la recherche de tels professionnels, capables d’assumer les responsabilités d’un cadre moyen et de faire l’intermédiaire entre les ingénieurs (ou les clients) et la production. Ils sont donc bien plus que des exécutants, car ils contribuent au fonctionnement de l’entreprise et des processus de production.

Le diplôme de technicien ES est un titre reconnu par la Confédération.

La formation de technicien ES dure deux ans, à plein temps et s’achève par un examen théorique. Le Centre professionnel du Nord vaudois propose les formations de technicien ES en systèmes industriels, en informatique et en génie mécanique.

Technicien ES en systèmes industrielsBrochure descriptive

La formation continue de technicien en école supérieure (ES) en systèmes industriels permet au titulaire d’un CFC d’automaticien ou d’un métier apparenté d’élargir ses compétences professionnelles et de se familiariser avec différentes techniques d’automation (pneumatique, électronique, électrique et informatique) appliquées dans les divers processus industriels. Elle constitue également un approfondissement de ses connaissances techniques, économiques, de communication, de gestion des projets d’entreprise.

Le diplôme de technicien ES en systèmes industriels est un titre fédéral reconnu en Europe (Ingénieur Eurêta).

Descriptif métier

Les débouchés de cette formation sont nombreux et variés. Le technicien en systèmes industriels joue souvent le rôle d’intermédiaire entre le bureau de conception (ingénierie) et l’application. Il occupe une place de choix dans le développement des automatismes (programmation), la réalisation des documents de fabrication, la mise au point des prototypes. Il peut être appelé à voyager pour réaliser la mise en service de machines de production et ainsi représenter son entreprise et la Suisse à l’étranger. Les entreprises sont donc à la recherche de tels professionnels.

Les possibilités de perfectionnement d’un technicien ES en systèmes industriels sont les suivantes:

  • Etudes d’ingénieur HES en microtechnique, systèmes industriels, génie électrique
  • Etudes d’ingénieur EPF en énergétique
  • Cours suivis dans le cadre d’une formation continue

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site d’Yverdon-les-Bains

Elle est répartie sur deux ans et découpée en deux semestres d’une durée de 18 semaines et un semestre de 30 semaines. Un travail de diplôme de 6 semaines permet de finaliser les études.

Le titre obtenu est un diplôme fédéral de technicien ES en systèmes industriels.

Cette formation s’adresse aux personnes qui ont obtenu:

  • Un certificat fédéral de capacité (CFC) d’automaticien-ne
  • Ou d’un métier apparenté tel que :
    • Polymécanicien-ne CFC (mécanicien-ne de machines)
    • Mécatronicien-ne d’automobiles CFC
    • Dessinateur/trice constructeur/rice industriel CFC
    • Installateur/trice-électricien-ne CFC
    • Constructeur/trice d’appareils ou d’équipements
    • Mécanicien-ne de production CFC
    • Dessinateur/trice CFC
    • Télématicien-ne CFC
    • Informaticien-ne CFC
    • Électronicien-ne CFC
    • Laborant-ine en physique
    • Laborant-ine CFC orientations chimie et biologie
    • Technologue en production chimique et pharmaceutique CFC.

L’admission a lieu sur la base:

  • D’un dossier personnel contenant curriculum vitae, copie du CFC ou titre équivalent, bulletin de notes, certificats de travail ainsi qu’une lettre de motivation
  • D’un entretien personnel
  • Pour les personnes possédant un diplôme d’une autre formation, d’une procédure d’admission permettant de déterminer leurs connaissances de base
  • D’un concours d’admission si le nombre de candidats dépasse la capacité d’accueil du CPNV.

Les branches pratiques enseignées sont les suivantes:

  • Etude et conception d’automatismes
  • Utilisation de logiciels de CAO
  • Utilisation de logiciels de programmation
  • Schématique électrique, dessins mécaniques d’automate programmable industriel
  • Robotique
  • Système d’axe (motion)
  • Bus et réseaux de communication industrielle
  • Interface homme-machine (IHM)
  • Travaux de semestre

Les branches théoriques enseignées sont les suivantes:

  • Informatique
  • Langues (français, anglais)
  • Communication
  • Eléments de technologie
  • Physique, mathématiques
  • Economie, gestion de projets d’entreprise
  • Electrotechnique
  • Electronique: de puissance, analogique, numérique
  • Construction CAO
  • Automatismes

Technicien ES en informatiqueBrochure descriptive

Les techniciens-ne-s ES en informatique assument la responsabiité de l’exploitation et de l’adaptation des systèmes informatiques. Ils-elles sont en charge du service technique qui s’occupe de toutes les tâches garantissant le fonctionnement fiable des systèmes informatiques, des programmes et de leur développement.

Les technicien-ne-s diplômé-e-s ES en informatique dirigent des projets IT portant sur le matériel et sur le logiciel en collaboration avec les clients ou en accord avec la direction de l’entreprise.
Les technicien-ne-s ES en informatique sont constamment amené-e-s, non seulement à se familiariser avec des technologis et questions nouvelles, mais aussi à continuer à se former tout au long de leur vie.

Descriptif métier

Les technicien-ne-s ES spécialisation «Technologies système» ont la possibilité de travailler comme responsable réseau dans une PME ou comme membre d’une équipe d’administration système / réseau dans une plus grande entreprise.

Les technicien-ne-s spécialisation «Développement d’applications» peuvent travailler comme développeur Web et/ou logiciel dans une société de développement ou pour de plus grandes entreprises ainsi que dans l’administration de serveurs Web.

Les possibilités de perfectionnement d’un technicien ES en informatique sont les suivantes:

  • Etudes d’ingénieur-e HES en informatique
  • Etudes d’ingénieur-e EPF en informatique

Les études en école supérieure (ES) permettent d’acquérir et de développer des compétences sociales, de communication et de gestion, ainsi que des compétences en direction d’entreprise. Elles forment à l’anlyse et à la résolution de problèmes. Elles favorisent et stimulent le développement personnel.

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site de Sainte-Croix.

Cette formation peut être effectuée selon deux spécialisations : «Technologies système» ou «Développement d’applications». La première s’adresse aux étudiant-e-s désirant se perfectionner dans la gestion et la maintenance d’un parc informatique. La seconde leur permet de se perfectionner dans la création, le déploiement et la maintenance de sites à but commercial.

Elle se déroule sur deux ans a plein temps, incluant un stage en entreprise de trois mois et se concluant par un travail de diplôme de 6 semaines, également en entreprise.

Le titre obtenu est un diplôme fédéral de technicien-ne ES en informatique avec spécialisation «Technologies système» ou «Développement d’applications». Il s’agit d’un titre fédéral reconnu en Europe (ingénieur EurEta).

Cette formation s’adresse aux personnes qui ont obtenu le certificat fédéral de capacité (CFC) d’informaticien-ne ou d’un métier apparenté (électronicien-ne, médiamaticien-ne, télématicien-ne, automaticien-ne).

L’admission a lieu sur la base:

  • D’un dossier personnel contenant curriculum vitae, copie du CFC ou titre équivalent, bulletin de notes, certificats de travail ainsi qu’une lettre de motivation
  • D’un entretien personnel
  • D’un concours d’admission si le nombre de candidat-e-s dépasse la capacité d’accueil du CPNV.

Les domaines abordés pour la spécialisation «Technologies systèmes» sont les suivants:

  • Admin serveurs : Windows Server, Linux Server, Virtualisation, GED, Hardware
  • Admin réseau : outils de déploiement, Administration à distance, Firewall
  • Sécurité, Virtualisation, Monitoring, VPN, Wifi
  • Connectique : pratique sur switch et routeurs Cisco, VoIP
  • Serveurs WEB
  • Scripting : langages de scripts liés à l’administration
  • Base de données – gestion de projets
  • Modules d’application : projets techniques de longue durée incluant la gestion de projets ainsi que la conduite d’équipes.

Les domaines abordés pour la spécialisation «Développement d’applications» sont les suivants:

  • Ingénierie WEB : XHTML, CSS, PHP, JavaScript, Flash, RIA
  • Graphisme : Photoshop, Illustrator
  • Développement : XML, UML, Java, JEE, .NET, Design Patterns, Mobile
  • Système : Linux, Firewall, Serveurs Web (Apache, IIS)
  • Base de données : SQL Server, MySQL, Business Intelligence,
  • Modules d’application : projets techniques de longue durée incluant la gestion de projets ainsi que la conduite d’équipes.

Les branches théoriques enseignées sont les suivantes:

  • Informatique
  • Langues (français, anglais, allemand en option)
  • Communication
  • Eléments de technologie
  • Physique, mathématiques
  • Gestion et organisation d’entreprise
  • Cours à option

Technicien ES en génie mécaniqueBrochure descriptive

Les techniciens diplômés ES en Génie mécanique assurent le lien entre les ingénieurs et le personnel technique. Toujours en étroite collaboration avec les clients, la recherche, la production, la vente et le marketing, ils développent des machines ou des composants et construisent des prototypes pour en vérifier le bon fonctionnement. Dans le cadre du développement, ils répondent aux désirs des clients et appliquent les nouvelles technologies, en développant des produits réalisables à l’échelle industrielle ainsi que de nouveaux processus. Pour ce faire, ils prennent en considération non seulement les aspects techniques, mais également les questions qui ont trait à la sécurité, à l’environnement et à l’utilisation des produits.

Les produits et processus nouveaux ou améliorés sont la plupart du temps réalisés à l’écran. Les techniciens diplômés ES en Génie mécanique développent des solutions optimisées à l’aide d’outils modernes de construction, de calcul et de simulation, assistés par ordinateur. Dans le cadre de la construction, ils calculent et dimensionnent les composants en fonction des contraintes. Ils tiennent compte des possibilités de fabrication et des exigences au niveau de l’utilisation et de l’entretien.

Descriptif métier

Le technicien en génie mécanique peut accéder à des postes à responsabilités dans l’industrie, les sociétés de services, l’administration publique. Il peut aussi bien travailler comme responsable du secteur socio-professionnel qu’être chef d’un laboratoire d’essais et de tests ou cadre responsable de la réalisation d’un système de management pour une PME.

Les possibilités de perfectionnement d’un technicien ES en génie mécanique sont les suivantes:

  • Etudes d’ingénieur HES et EPF
  • Etudes post-diplôme en gestion d’entreprise EPD-ES
  • Cours suivis dans le cadre d’une formation continue, dans les domaines de la qualité, du management, dans les secteurs industriels ou administratifs pour lesquels le technicien travaille.

Descriptif formation

La formation a lieu au CPNV, sur le site de Sainte-Croix.

Elle dure deux ans à plein temps y compris un stage en entreprise de 11 semaines. Ce qui correspond à un peu plus de 3600 heures de formation, y compris les études autonomes.

Le titre obtenu est un diplôme fédéral de technicien ou technicienne ES en génie mécanique. Il s’agit d’un titre fédéral reconnu en Europe (ingénieur EurEta).

Vidéo

Cette formation s’adresse aux personnes qui ont obtenu un certificat fédéral de capacité (CFC) de polymécanicien, mécatronicien d’automobiles, automaticien, constructeur d’appareils industriels, mécanicien de production, dessinateur-constructeur industriel, laborant en physique, agent technique des matières synthétiques, modeleur technique ou d’un métier apparenté

L’admission a lieu sur la base :

D’un dossier personnel contenant curriculum vitae, copie du CFC ou titre équivalent, bulletin de notes, certificats de travail ainsi qu’une lettre de motivation;

D’un entretien personnel comportant un test d’aptitude (afin de cibler, le cas échéant, les perfectionnements à effectuer avant le début de la formation);

D’un concours d’admission si le nombre de candidats dépasse la capacité d’accueil du CPNV.

Les études en école supérieure (ES) permettent d’acquérir et de développer des compétences sociales, de communication et de gestion, ainsi que des compétences en direction d’entreprise. Elles forment à l’analyse et la résolution de problèmes. Elles favorisent et stimulent le développement personnel.

Le Centre professionnel du Nord vaudois propose une formation spécialisée sous forme modulaire constituée de :

  • Travaux individuels et de groupe sur l’organisation du travail, la gestion industrielle, la mise en place de systèmes de management, l’automatisation de la production, la conception et la fabrication de produits au moyen de techniques actuelles telles que CAO, FAO, GPAO
  • Analyse et optimisation des usinages
  • Etude et construction de posages et d’outillages (par exemple : moules pour l’injection de polymères)
  • Mise en oeuvre de machines à commande numérique
  • Design industriel
  • Techniques de numérisation en 3 dimensions et fabrication additive.

Plan de la formation modulaire

Autres parcours de formation


1.2_Bildungssystem_farbig_FR

Voie CFC

Le certificat fédéral de capacité (CFC) est un titre fédéral officiel, délivré par l’autorité cantonale et largement reconnu et apprécié par l’économie. Il s’obtient par le biais d’une formation professionnelle initiale d’une durée de trois ou quatre ans, dispensée par les entreprises ou les écoles de métiers.

La formation s’achève par un examen qui détermine si l’apprenant a acquis les compétences professionnelles requises pour l’obtention du CFC.

Le Centre professionnel du Nord vaudois propose 12 formations conduisant à l’obtention d’un CFC.

Voie AFP

L’attestation fédérale professionnelle (AFP) est un titre reconnu par la Confédération, qui permet à celui ou celle qui l’obtient d’exercer une profession à part entière, dont les activités sont plutôt simples, pratiques et répétitives.

Elle s’obtient par le suivi d’une formation professionnelle initiale de deux ans, l’équivalent d’un apprentissage réduit.

Durant la formation avec AFP, l’accent est mis sur la pratique. La pression est moins forte à l’école professionnelle que lors d’une formation initiale de trois ou quatre ans menant au certificat fédéral de capacité (CFC). Les apprenants sont plus encadrés. Ils peuvent par exemple suivre des cours de soutien et d’appui et les effectifs des classes sont plus petits que ceux que l’on retrouve traditionnellement pour le CFC.

La formation professionnelle initiale de deux ans s’achève par une procédure de qualification. Celle-ci est moins exigeante que l’examen d’obtention du CFC. En cas de réussite, l’apprenant obtient une AFP, qui atteste qu’il peut exercer le métier choisi.

Le titulaire d’une AFP peut, sous certaines conditions, poursuivre sa formation en deuxième année CFC de la même voie professionnelle (par exemple, un assistant du commerce de détail avec AFP peut commencer une formation de gestionnaire du commerce de détail en deuxième année, et obtenir son CFC en fin de troisième).

 

Assistant Socio-éducatif en Article 32Brochure descriptive

Pour l’année scolaire 2017-2018, le CPNV propose une formation exclusivement réservée aux personnes pouvant se présenter aux examens de CFC sous un statut d’article 32.

Accueil sur convocation des personnes en formation Article 32 au CPNV : samedi 19 août 2017 à 8h30.

Descriptif métier

A la fin de cette formation, le candidat est préparé pour se présenter aux examens finaux de CFC.

En fonction de son orientation, l’assistant socio-éducatif travaille dans des institutions diversifiées: crèches et centres d’accueil pour jeunes, homes pour personnes âgées, établissements pour personnes handicapées, foyers d’accueil.

Il peut également poursuivre sa carrière vers des postes à responsabilités, dans la direction, le management ou encore la formation.

La formation d’assistant socio-éducatif permet d’envisager les perfectionnements suivants :

  • Maturité professionnelle santé-social (MPS2) en un an ou en deux ans (en emploi)
  • Educateur de l’enfance diplômé ES
  • Educateur social ES
  • Maître socio-professionnel diplômé ES
  • Animateur socio-culturel HES
  • Educateur social HES
  • Assistant social HES

Descriptif formation

Cette formation a lieu au CPNV entre août 2017 et avril 2018. Les cours sont dispensés comme suit :

  • Branches professionnelles :
    • Une journée complète : lundi ou mercredi de 8h00 à 16h45.
    • Une demi-journée : mardi soir (17h35-20h50) ou samedi matin (8h00-11h35)
  • Culture générale : jeudi soir de 17h35 à 20h50 uniquement.

La combinaison de ces différents jours de cours n’est proposée que dans la limite des  places disponibles.

La fréquentation des cours est obligatoire. Les apprentis en formation Article 32 sont soumis aux règlements en vigueur au CPNV, au même titre que ceux des autres voies de formation.

Le dossier personnel du candidat doit être envoyé à la Direction Générale de l’Enseignement Postobligatoire. Il y sera étudié en vue d’une reconnaissance du statut d’article 32 qui autorise l’inscription à cette formation. Toutes les informations sont disponibles ici.

 

Le plan de formation (cf. brochure descriptive sur cette page) se base sur les 9 domaines de compétences définis dans le profil de qualification ASE de Savoir-Social téléchargeable ici. L’acquisition des classeurs Careum est indispensable pour suivre la formation. Ils sont achetés lors de la matinée d’accueil des personnes en formation art. 32.

Pour plus de détails sur le contenu des cours dispensés au CPNV, vous pouvez télécharger le descriptif de la formation présenté sous forme de Carte mentale.

Formation professionnelle accélérée (FPA)

Voie FPA

Leur certificat de culture générale ou de maturité gymnasiale en poche, certains gymnasiens décident d’utiliser les passerelles existantes entre les différentes formations pour entamer un apprentissage accéléré ou raccourci. Ces deux certificats permettent en effet d’obtenir un CFC en 2 ans par la formation professionnelle accélérée (FPA).

Admis sur la base d’un dossier et d’un entretien, les élèves suivent pendant 2 ans le programme prévu dans les plans d’études officiels conduisant au certificat fédéral de capacité (CFC).  Ils sont dispensés des cours de culture générale et de certaines branches scientifiques mais se présentent aux mêmes examens finaux que les autres apprentis.

La formation professionnelle accélérée peut se dérouler à plein temps dans une école ou en apprentissage dual (formation pratique en entreprise – cours théoriques en école professionnelle); dans ce cas, les candidats doivent disposer d’une place d’apprentissage.

L’obtention du CFC permet :

  • d’exercer le métier choisi;
  • d’accéder aux filières correspondantes des Hautes Ecoles spécialisées (HES) et des Ecoles supérieures (ES).

Par ailleurs, les titulaires d’une maturité gymnasiale peuvent demander leur admission à la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) au terme de la première année de FPA ou au terme d’une année de stage pratique.

Il est toutefois vivement recommandé de poursuivre la formation FPA jusqu’à l’obtention du CFC, ce titre constituant un atout professionnel important.

Le CPNV propose des FPA en Informatique, en Mécanique ou en Médiamatique

Descriptif métier

Descriptif formation

Modules complémentaires techniques (MCT)Brochure descriptive

Voie MCT

Des modules complémentaires, équivalents à une année d’expérience du monde du travail, ont pour objectif d’acquérir les connaissances professionnelles nécessaires pour une admission sans examen dans certaines filières de la HEIG-VD.

Le stage pratique d’une année au CPNV découpé en 7 modules complémentaires, permet aux titulaires d’une maturité gymnasiale, d’un diplôme ECG complété par une maturité spécialisée ou d’une formation jugée équivalente, de découvrir quelques domaines techniques, de participer à des réalisations concrètes et d’acquérir les compétences professionnelles nécessaires pour entreprendre des études de Bachelor à la HEIG-VD (dans les filières correspondant au programme de l’année de stage).

Modules / domaine de formation pratique (sous réserve de modifications) :

1. Mécanique de base, sécurité et santé sur la place de travail
2. Electronique de base et techniques de mesure
3. Electrotechnique et automation
4. Techniques de fabrication (FAB)
5. Microélectronique (langage C, microcontrôleurs)
6. Cours de mathématiques
7. Projets (robotique, démonstrateurs, etc.)
8. Visites d’entreprises et de centres de recherche appliquée

C’est une année hautement attractive, variée, exigeante, mais à la portée de toutes celles et ceux qui ont un goût pour la technique.
Plus d’informations sur : www.heig-vd.ch/formations/bachelor/inscriptions/avant-etudes/annee-mct

Descriptif métier

Descriptif formation